1ère campagne de financement participatif via Lumo pour les projets solaires de la SEML SERGIES !

Du solaire sur Abaux

Toiture solaire sur les hangars de l'entreprise Abaux à La Trimouille (Vienne) (c) Lumo France

Publié par Marie Pons le 17/03/2015

SERGIES, entreprise du Groupe ÉNERGIES VIENNE, et la plateforme de financement participatif Lumo ouvraient le 28 novembre dernier deux sites de production d'énergie renouvelable à l’épargne citoyenne. La campagne s’est achevée le 16 février dernier avec 150 000 € éco-investis par 250 personnes dont 40 % de picto-charentais, voisins des installations. Retour sur ces 11 semaines de campagne.

Épargner en ligne dans un projet solaire collectif : l’innovation au service de l’intérêt général

C’est à l’occasion du Salon de la croissance verte et des éco-industries qui s’est déroulé le 6 novembre 2014 à Poitiers que Lumo et SERGIES ont annoncé la signature de leur partenariat. L’objectif : ouvrir environ 20 % du financement de deux projets solaires photovoltaïques aux citoyens. 3 semaines plus tard, les internautes pouvaient découvrir les projets « Du solaire sur Abaux » et « La ferme de la Voie rayonne » et y investir une partie de leur épargne.

Les budgets respectifs de ces deux installations de 1700 m2 s’élevaient à 430 000 et 440 000 euros. Les internautes ont été invités à investir dans ces projets pour remplacer une partie du prêt bancaire déjà accordé par le Crédit Coopératif. Les internautes ont ainsi pu s’appuyer sur l’analyse financière de la banque avant d’épargner en ligne.

Ils ont participé à hauteur de 25 € minimum en souscrivant à des obligations SERGIES, un produit d’épargne aux mêmes conditions que le prêt bancaire (taux et durée) et bénéficiant des mêmes garanties que la banque. Le taux d’intérêt est de 3,10% brut par an sur une durée de 15 ans avec un versement annuel des intérêts et d’une partie du capital investi.

Les citoyens qui ont mis leur épargne « au travail » dans ces projets solaires contribuent ainsi à produire de l’énergie verte qui fournira chaque année plus de 200 foyers en électricité (hors eau chaude et chauffage).

Une campagne de crowdfunding en « U »

Forte mobilisation au début de la campagne, encore plus à la fin, et moins au milieu : comme pour la plupart des campagnes de crowdfunding, la collecte a suivi une courbe en U marquée par une montée spectaculaire en dernière semaine.

En début de campagne, les personnes qui attendaient avec impatience l’ouverture du projet à l’épargne citoyenne ont immédiatement répondu présent. Les articles dans la presse locale et dans la lettre d’information de la Région Poitou-Charentes ont renforcé la dynamique de ce démarrage.

Le « calme » du milieu a quant à lui été accentué par les fêtes de fin d’année et les drames de début janvier. Et enfin, la dernière ligne droite de la campagne a été « explosive » avec plus de 42 % du montant total collecté la dernière semaine.

Les trois derniers jours, le projet « La ferme de la Voie rayonne » a même battu des records : plus de 30 000 € éco-investis soient plus d’un tiers de la part citoyenne réservée sur ce projet solaire !

Résultat : 150 000 € épargnés en direct pour l’énergie verte

Résultat, au bout de 11 semaines 150 000 € sur 170 000 € possibles ont été épargnés par 250 pionniers ordinaires de la transition énergétique (POTE). Curieux ou adeptes de solutions alternatives, ils ont éco-investi entre 25 et 2 000 € dans les projets. L’éco-investissement moyen est de 500 € et la participation médiane s’élève à 200 €. Le profil type de l’épargnant : un homme, âgé de 40 à 49 ans, qui habite en ville (voir l’infographie des épargnants pour en savoir plus).

Sur les 80 000 € de financement participatif réservés pour le projet « Du solaire sur Abaux », 100 % ont été collectés. Sur les 90 000 € réservés pour le projet « La ferme de la Voie rayonne », 75 % de l’objectif ont été atteints. Le Crédit Coopératif va ajuster le prêt accordé à ce dernier afin de compléter son financement.

La Région Poitou-Charentes a soutenu cette initiative de financement citoyen des énergies renouvelables à travers son Fonds Régional d’Excellence Environnementale. Dans le cadre de ce fonds, elle abonde l’investissement participatif à hauteur de 1 euro pour 1 euro citoyen picto-charentais investi.

Collectivités territoriales, entreprises publiques locales : pourquoi se tourner vers le financement participatif ?

Dès 2008, les habitants de la Vienne ont communiqué à SERGIES leur volonté de participer à la réalisation des projets d’énergie renouvelables développés près de chez eux.

L’objectif du partenariat noué entre la société d’économie mixte locale et Lumo était de faciliter la mobilisation des citoyens en leur permettant d’épargner dans deux projets solaires développés à La Trimouille et Dienné, deux petites communes de la Vienne.

Emmanuel Julien, Président du directoire de SERGIES, témoigne: "grâce à Lumo, mobiliser l'investissement citoyen des sites de production d'énergie renouvelable est simple et accessible à tous".

L’intérêt d’une telle démarche est double : créer un sentiment d’appartenance fort en rendant les riverains acteurs du développement (durable !) de leur territoire et les sensibiliser aux enjeux de la transition énergétique.

Thierry (17) a épargné dans les projets solaires SERGIES, il explique ce qui a motivé sa participation : "Moi ça me plait vraiment de savoir ce que mon argent va devenir. De savoir qu'il va être utilisé sur mon territoire pour aider des gens à mener des projets qui vont faire travailler des gens à côté de chez moi ; pour réduire l'empreinte énergétique de notre territoire, le faire cheminer vers la transition énergétique". Visionnez son témoignage vidéo !

Comme Thierry, près de 41% des personnes ayant participé au financement des projets SERGIES habitent en Poitou-Charentes, région dans laquelle ont été installées les toitures solaires. On compte parmi eux 40 éco-investisseurs résidant dans le département de la Vienne. SERGIES avait à cœur d’encourager la participation des locaux dans ces projets développés près de chez eux, c’est chose faite !