Attert montre la voie

Image Attert (source Wikipedia)
Publié par Jade Charouk le 13/05/2014

Petite commune transfrontalière de 5000 habitants, Attert montre la voie vers l’énergie positive. Voici les ingrédients d’un bon succès...

S’ouvrir à l’extérieur

Située en bordure du Grand-duché du Luxembourg, Attert a su tirer profit d’une situation géographique peu évidente. La bonne intuition fut sans doute d’initier une collaboration territoriale avec le canton voisin de Redange. Grâce à cette dynamique décomplexée, Attert attira un premier projet européen qui lui permit de financer des ressources spécialement dédiées à l’énergie.

600px-ZP_5297_-_Zone_de_Police_Arlon-Attert-Habay-Martelange

Une cellule énergie externe

‘Au pays de l’Attert’ est la locomotive énergétique du village. Cette association paracomunale emploit actuellement 4 personnes consacrées à l’énergie. Outre la motivation qu’elle insuffle et les ressources humaines qu’elle met à disposition, l’asbl étudie, active les financements et met en place des solutions énergétique concrètes. C’est notamment  grâce à elle qu’un réseau de chaleur bois-énergie alimente plusieurs bâtiments communaux et que les citoyens (et entreprises) investissent fortement dans des unités de production décentralisées.

Vers tous les citoyens

Depuis 2008, la commune et son association organisent des conférences, des formations, des cours dans les écoles et des visites de chantiers exemplatifs dans le but d’inciter les ménages à investir dans leur bâtiment et sensibiliser les adultes de demain. 

Pour faciliter le passage à l’acte, Attert met actuellement en place un fond 'investissement basé sur une monnaie locale. De quoi faire participer la population, ancrer la richesse localement et renforcer la capacité d’autofinancement de tout un territoire.

Les ménages les plus démunis sont aussi impliqués dans la dynamique, à travers des guidances et des conseils gratuits proposés par l’association para communale.

Une motivation organisée

Pour atteindre leur vision 100% renouvelable à long terme, Attert s’est engagée dans la Convention des Maires. Son plan d’action énergie durable (PAED) comporte de nombreux projets, dont certains - comme la création d’une filière de plaquette bois transfrontalière - sont déjà en cours de réalisation. 'Ici, comme ailleurs, le défi majeur sera d’aider les habitants à réduire les besoins énergétiques de leurs habitations' commente Kevin Mathu. 'C'est le seul moyen d'atteindre notre objectif de réduction de 34 % des émissions de CO2 d'ici 2020'. 

Faisable ? Ensemble, évidemment.