Energie positive en Wallonie Picarde: Chronique d'une démarche pionnière

Chronique d'une démarche pionnière
Published by Frédéric Praillet on 05/03/2015

A travers le projet Wallonie Picarde – Energie Positive, c’est l’ensemble du territoire des 23 communes de Wallonie Picarde qui s’engage dans une dynamique de transition énergétique avec le soutien de l’intercommunale de développement IDETA. 

Logo long

Approche territoriale, engagement local

Depuis 2014, 10 premières communes volontaires se sont engagées à signer la Convention des Maires et à réduire leurs émissions de CO2 d’au moins 20% d’ici 2020 grâce notamment au soutien méthodologique et technique fourni par l’intercommunale IDETA s’étant positionnée comme coordinateur territorial de la Convention des Maires. 

Ce soutien se traduit par l’élaboration d’un plan d’action conjoint dont les actions sont ensuite réparties entre communes en fonction de leur objectif propre. 

Une méthodologie innovante...

IDETA a commencé par réaliser les bilans CO2 de chaque commune partenaire ainsi que le bilan global du territoire : une première étude pour  les 10 communes signataires et une seconde pour les 23 communes du territoire Wallonie Picarde.

Partant de ce bilan, un objectif global de réduction de 20% des émissions de CO2, soit 137.736 tonnes, a été fixé. Sur base d’une estimation du potentiel de production d’énergie renouvelable et de l’utilisation d’un outil de planification de type « jeu de carte », plusieurs scénarii ont été envisagés et analysés pour aboutir finalement à une proposition de portefeuille d’actions visant l’efficacité énergétique, la mobilité et la production d’énergie renouvelable, et permettant d’atteindre l’objectif de réduction global des émissions de CO2.

Une première répartition de ces actions par commune a ensuite été réalisée sur base de clés de répartition propres à chaque type d’action (nombre d’habitants, nombre de logements, nombre de véhicules, nombre d’entreprises, etc.) et proposée aux communes. Ces dernières ont alors pu s’approprier leur portefeuille d’actions et l’adapter à la réalité locale (état du logement, quantité de logements sociaux, dynamisme associatif, accessibilité des transports en commun, potentiel de développement du réseau cyclable, types d’entreprises présentes, potentiel d’optimisation de l’éclairage public, etc.) et à leur stratégie politique. En vue de finaliser le PAED conjoint en juin 2015, le travail d’IDETA consiste maintenant à intégrer les adaptations apportées par chaque commune à son portefeuille d’actions.

Ligne du temps

Un plan d'action opérationnel!

Afin d’obtenir un plan d’actions réellement opérationnel, il faudra encore :

  • Définir l’agenda de mise en œuvre des actions ;
  • Identifier les porteurs de projets ;
  • Chiffrer les investissements par porteur de projet,
  • Identifier les sources de financement des actions (Fonds propres, subsides régionaux, subsides européens, etc.) et des investissements (communes, intercommunale, citoyens, entreprises, investisseurs institutionnels, etc.)
  • Identifier les mécanismes qui permettront de mobiliser ces sources de financement (Partenariats Public-Privé, Contrats de performances énergétiques, Sociétés de projets, etc.)

IDETA a déjà pris en main un projet emblématique et pionnier en Wallonie : le développement de stations CNG (gaz naturel véhicules) qui viendront soutenir la transition énergétique en matière de mobilité, voulue par ce plan d’actions.

Le plus gros défi reste la mise en oeuvre!

L’élaboration d’une stratégie basée sur un bilan  de départ et une étude du potentiel d’amélioration est une étape indispensable pour réussir une véritable transition énergétique territoriale. Mais la mise en œuvre concrète de cette stratégie à travers la réalisation des actions reprises dans les PAED constitue indéniablement la partie la plus ardue de la tâche.

Bien entendu, plus la stratégie élaborée dans le plan d’action sera poussée en termes d’identification des ressources et des moyens de les mobiliser, plus sa mise en œuvre se fera de manière efficace et sereine.

Il ne faut néanmoins pas se voiler la face… Le parcours sera semé d’embûches mais aussi de nouvelles opportunités qui nécessiteront une adaptation régulière de la stratégie…